Étude sur les berges et ports de l’estuaire de la Gironde

17 km de berges, pour quoi faire ?

Travail de fin d’études de Paul Moulucou pour l’obtention du diplôme de Paysagiste DPLG

Donner à voir les paysages estuariens depuis la route :

Requalifier les espaces publics portuaires, ici à Blaye :

Cheminer au pied de la citadelle de Blaye, une nouvelle façon de découvrir les paysages de l’estuaire :

Traverser les anciennes structures industrielles :
Promouvoir une agriculture locale, en lien avec les paysages inondables, sous forme de parc agricole :

Diversifier les paysages agricoles existants par des actions en faveur de la diversité végétale, ici plantation d’arbres le long du cheminement :

Favoriser les liens entre l’estuaire et le coteau par des liaisons transversales :

Animation d’ateliers participatifs auprès de la population, sur le port de Plassac :

Atelier participatif sur le marché de Blaye, au pied de la citadelle :

Publication dans le journal local :

Étude réalisée par Paul Moulucou – Diplôme soutenu en décembre 2017 – Berges de l’estuaire de la Gironde (33)

Outils utilisés : Animation d’ateliers participatifs auprès de la population avec une maquette en carton résinée de 6m de long, inscriptible au feutre effaçable

Fermer le menu